Creamy Camembert cheese is native to Normandy
juillet 17, 2020

10 plats traditionnels normands à essayer en France

Par Michael Taylor
Creamy Camembert cheese is native to Normandy

The flavours of Normandy range from coastal to country. Seafood caught fresh from the English Channel meets the rich cream provided by the cattle that graze pastoral fields and apples from the orchards that blanket the Pays d’Auge become sweet desserts and boozy libations. If your mouth is watering, here are 10 Normandy dishes you need to try on your next visit to France.

Marmite Dieppoise

La Marmite Dieppoise est un plat qui garantit qu’aucun fruit de mer n’est laissé pour compte. Dans un bouillon crémeux mêlant beurre, cidre et crème fraîche (tous normands bien sûr), mollusques, crustacés et poissons se retrouvent dans un ragoût de poisson crémeux et salé qui capte les saveurs de l’océan. Comme son nom l’indique, le plat est originaire de la ville balnéaire de Dieppe, bien qu’il apparaisse sur la carte de nombreux restaurants à travers la Normandie, en particulier dans les villages côtiers.

Marmite Dieppoise

Agneau salé aux prés

L’agneau salé des prés (agneaux de pré salé) provient de la baie du Mont Saint-Michel et de certaines parties de la presqu’île du Cotentin. L’eau de l’océan imprègne périodiquement les champs où paissent les agneaux, ce qui entraîne une coupe de viande naturellement (très) salée. Cette pratique remonte à plus de 1000 ans et est aujourd’hui désignée Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) et Appellation d’Origine Protégée (AOP) en droit français.

meadow salted lamb normandy dishes

Tripes à la mode de Caen

Tripes à la mode de Caen peut être la version française de la délicatesse écossaise, Haggis, en ce qui concerne son contenu et la réaction générale des non-locaux. Traditionnellement, le plat utilisait les quatre chambres de l’estomac d’une vache, ses sabots et ses os et une partie du gros intestin, bien que ce dernier ingrédient ait été interdit par les Français en 1996. Les entrailles sont mijotées au four pendant 15 heures au maximum. une tripière, une marmite spéciale destinée au processus, accompagnée de légumes-racines, d’ail et de grains de poivre, d’une bouteille de cidre et d’un verre de Calvados. Les Normands croient que l’automne est le meilleur moment pour apprécier les tripes lorsque le bétail mange les pommes qui tombent des arbres, ajoutant à la saveur du plat.

Tripes_à_la_mode_de_Caen

Trou Normand

La coutume traditionnelle du Trou Normand est proposée entre les repas ou en dessert. Dans un petit verre, typiquement du même type que celui utilisé pour les cordiaux, la liqueur de Normandie Calvados est versée sur un sorbet acidulé aux pommes. Le calvados sert de digestif et aide à éveiller l’appétit, tandis que le sorbet aux pommes adoucit la saveur sans la compromettre. Parfois, le Trou Normand est tout simplement un coup de Calvados, en particulier après les plats de fruits de mer, et est censé prévenir l’indigestion.

Trou normand

Omelette à la Mère Poulard

La célèbre omelette Mère Poulard est réputée pour sa texture moelleuse, servie dans une auberge du XIXe siècle du village du Mont Saint-Michel. Bien que la recette hautement gardée reste un secret, les gourmands spéculatifs croient que le blanc et le jaune des œufs sont séparés et fouettés individuellement avant d’être combinés. Ensuite, la crème et le beurre se rejoignent avant que le mélange ne soit soufflé à feu vif dans une poêle en cuivre, en particulier une de la ville de Villedieu-les-Poêles en Normandie.

omelette mere poulard

Teurgoule

La teurgoule est un pudding à base de riz cuit au lait et au sucre et garni de muscade et de cannelle. Le mélange est cuit dans de la terre cuite pendant plusieurs heures pour créer une croûte épaisse et caramélisée semblable à de la crème brûlée sur le dessus. Le mot teurgoule serait une variante du dicton «se tordre la goule» signifiant «tordre la bouche», une référence à la température chaude du plat et aux saveurs plus épicées à ses débuts. La teurgoule se marie le mieux avec un cidre local et une fallue, un type de brioche normande.

Fromages de Normandie

L’abondance des terres agricoles et ses vaches laitières résidentes cèdent la place à certains des meilleurs fromages de toute la France. Les quatre classiques sont originaires des communes de Pont-l’Évêque, Livarot, Neufchâtel et Camembert, prenant le nom de leur commune respective. Le fromage de Normandie a tendance à être lisse et crémeux avec une croûte molle. Il est souvent apprécié comme dessert et se marie bien avec les boissons à base de pommes que la région produit célèbre.

normandy camembert

Andouille de Vire

L’Andouille de Vire est une saucisse de la région normande de la Vire à base de viande de porc coupée en lanières et fumée sur le bois de hêtres pendant des semaines avant d’être enveloppée. Cette production artisanale est une recette transmise depuis des siècles et emblématique du Bocage normand, située entre Caen et le Mont Saint-Michel.

Tarte aux pommes de Normandie

Quelle meilleure utilisation de la pléthore de pommes que l’on trouve en Normandie qu’une bonne tarte aux pommes à l’ancienne? Le dessert suit principalement une recette de tarte aux pommes standard, avec une touche de calvados et de crème fraîche rejoignant le mélange pour une touche normande supplémentaire. Il est préférable de le déguster seul, permettant à la saveur de la pomme d’être la star du spectacle, bien qu’elle soit parfois servie avec de la crème fouettée ou du caramel salé.

Normandy apple tart

Joue de bœuf

La vache normande est encore une fois la vedette du plat classique, joue de bœuf. Ce repas fondant est une joue de bœuf cuite avec des pommes, du cidre, des carottes, des oignons et une multitude d’épices et d’assaisonnements. La préparation est un processus long, s’étalant sur deux jours de production. Le produit fini est un bœuf tendre et savoureux qui fait une nourriture réconfortante classique.